Bibliothèque du Centre A.G. Haudricourt
Cover image
Normal view MARC view ISBD view

Description du ɓaka, langue oubanguienne du Cameroun /

de Djoupee, Bertille. (Auteur.) ; Roulon-Doko, Paulette. (Directeur de thèse.)Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (dgg.); Langage, langues et cultures d'Afrique noire (Villejuif, Val-de-Marne) (dgg.); École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) (dgg.).
Collation: 1 vol. (335 p.) : cartes. ; 30 cm.Note de thèse: Thèse de doctorat : Sciences du langage : laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (Villejuif) : 2017.Édition: 2017.Contenu: Il s’agit d’une description grammaticale du ɓaka, une langue oubanguienne (Niger-Congo). L’analyse se fonde sur un corpus recueilli sur le terrain, dans la région de l’Est-Cameroun (département du Haut-Nyong). Le corpus représente 1h 36mn de paroles spontanées qui ont été traitées sous Toolbox, Elan et Praat puis analysées dans une perspective structurale fonctionnaliste. La thèse comprend trois parties. La première regroupe une introduction et l’analyse phonologique. La seconde partie est consacrée à l’établissement des catégories grammaticales. Le ɓaka étant une langue à faible morphologie, c’est à partir de critères syntaxiques que quinze catégories ont été identifiées : Verbe, Nom, Nom relationnel, Pronom personnel, Pronom, Adjectif, Adverbe, Numéral, Prédicatif, Préposition, Subordinatif, Coordinatif, Interjection, Onomatopée et Modalité. Je présente, pour chaque catégorie définie, une étude des formes et de son fonctionnement. La troisième partie qui porte sur la syntaxe présente le syntagme nominal, le syntagme verbal et la prédication non verbale qui sont les éléments fondamentaux de la structuration de cette langue. La prédication non verbale combine le recours à des prédicatifs non verbaux et à la construction d’énoncé sans prédicatif dédié fondée sur la juxtaposition de deux éléments dont j’analyse les caractéristiques. J’aborde ensuite l’énoncé complexe, et traite en particulier des connecteurs entre propositions que sont les coordinatifs et les subordinatifs, puis des procédés de topicalisation et de focalisation qui manifestent la hiérarchie dans l’énoncé. Une bibliographie et une annexe présentant la transcription de trois textes du corpus terminent ce travail.Ɓaka is an Ubangian language of the Niger-Congo language family. The grammatical description is based on a text corpus that was collected during fieldwork in the department of Haut Nyong in the East Province of Cameroon. The corpus consists of recordings (1h and 36 min) of spontaneous speech, which were annotated in Toolbox, Elan and Praat and then analyzed from a structuralist-functionalist perspective. The thesis is divided into three parts. Part 1 contains the introduction and the phonological analysis. Part 2 is dedicated to defining the word classes. As Ɓaka is a language with little morphology, the following 15 word classes were identified through syntactic criteria: verb, noun, relational noun, personal pronoun, pronoun, adjective, adverb, numeral, predicator, preposition, subordinator, coordinator, interjection, onomatopoeia and modal. For each of these defined word classes, a study of their forms and functions is presented. Part 3 deals with the syntax of Ɓaka, more precisely with the noun phrase, the verb phrase and non-verbal predication, which are the fundamental structuring units of this language. Non-verbal predication encompasses both the use of non-verbal predicators as well as constructions that contain no dedicated predicators and are based on two juxtaposed elements, whose characteristic features are analyzed in detail. Part 3 is also concerned with complex sentences. It examines coordinating and subordinating connectors as well as topicalization and focalization strategies, which reflect hierarchical relations in the sentence. The thesis concludes with a bibliography and an appendix containing three transcribed texts from the corpus.Sujet RAMEAU: Baka (langue du Cameroun et du Gabon) Description (linguistique) Thèses et écrits académiques | Baka (peuple du Cameroun et du Gabon) Thèses et écrits académiques | Langues oubanguiennes Thèses et écrits académiquesType de document: OuvrageLangue du document: françaisPays d'édition: FranceNote: Thèse soutenue au laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (LLACAN UMR 8135 du CNRS)
Location Call number Status Date due
LLACAN
TH DJOU / LLACAN-4954 (Browse shelf) Available

Thèse soutenue au laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (LLACAN UMR 8135 du CNRS)

Thèse de doctorat : Sciences du langage : laboratoire Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (Villejuif) : 2017

Bibliogr. (p. 285-289)

Il s’agit d’une description grammaticale du ɓaka, une langue oubanguienne (Niger-Congo). L’analyse se fonde sur un corpus recueilli sur le terrain, dans la région de l’Est-Cameroun (département du Haut-Nyong). Le corpus représente 1h 36mn de paroles spontanées qui ont été traitées sous Toolbox, Elan et Praat puis analysées dans une perspective structurale fonctionnaliste. La thèse comprend trois parties. La première regroupe une introduction et l’analyse phonologique. La seconde partie est consacrée à l’établissement des catégories grammaticales. Le ɓaka étant une langue à faible morphologie, c’est à partir de critères syntaxiques que quinze catégories ont été identifiées : Verbe, Nom, Nom relationnel, Pronom personnel, Pronom, Adjectif, Adverbe, Numéral, Prédicatif, Préposition, Subordinatif, Coordinatif, Interjection, Onomatopée et Modalité. Je présente, pour chaque catégorie définie, une étude des formes et de son fonctionnement. La troisième partie qui porte sur la syntaxe présente le syntagme nominal, le syntagme verbal et la prédication non verbale qui sont les éléments fondamentaux de la structuration de cette langue. La prédication non verbale combine le recours à des prédicatifs non verbaux et à la construction d’énoncé sans prédicatif dédié fondée sur la juxtaposition de deux éléments dont j’analyse les caractéristiques. J’aborde ensuite l’énoncé complexe, et traite en particulier des connecteurs entre propositions que sont les coordinatifs et les subordinatifs, puis des procédés de topicalisation et de focalisation qui manifestent la hiérarchie dans l’énoncé. Une bibliographie et une annexe présentant la transcription de trois textes du corpus terminent ce travail.

Ɓaka is an Ubangian language of the Niger-Congo language family. The grammatical description is based on a text corpus that was collected during fieldwork in the department of Haut Nyong in the East Province of Cameroon. The corpus consists of recordings (1h and 36 min) of spontaneous speech, which were annotated in Toolbox, Elan and Praat and then analyzed from a structuralist-functionalist perspective. The thesis is divided into three parts. Part 1 contains the introduction and the phonological analysis. Part 2 is dedicated to defining the word classes. As Ɓaka is a language with little morphology, the following 15 word classes were identified through syntactic criteria: verb, noun, relational noun, personal pronoun, pronoun, adjective, adverb, numeral, predicator, preposition, subordinator, coordinator, interjection, onomatopoeia and modal. For each of these defined word classes, a study of their forms and functions is presented. Part 3 deals with the syntax of Ɓaka, more precisely with the noun phrase, the verb phrase and non-verbal predication, which are the fundamental structuring units of this language. Non-verbal predication encompasses both the use of non-verbal predicators as well as constructions that contain no dedicated predicators and are based on two juxtaposed elements, whose characteristic features are analyzed in detail. Part 3 is also concerned with complex sentences. It examines coordinating and subordinating connectors as well as topicalization and focalization strategies, which reflect hierarchical relations in the sentence. The thesis concludes with a bibliography and an appendix containing three transcribed texts from the corpus.

INALCO (Paris)

Ecole doctorale langues, littératures et sociétés du monde (Paris)

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Conditions d'accès :
Le centre de Documentation est ouvert à tous publics. Lecteurs extérieurs : merci de prévenir de votre visite. Prêt (avec un garant) : 10 documents / 1 mois.

Horaires d'ouverture :
Lundi à jeudi : 10h00 - 12h00 et 13h00 - 17h30
Vendredi : 10h00 - 12h00
Adresse :
Centre de Documentation A.G. Haudricourt
CNRS - UPS 2259
Bât. D – RDC
7 rue Guy Moquet
94800 Villejuif
Site web / Twitter

Contacts :
Documentation.haudricourt [at] vjf.cnrs.fr
01 49 58 37 20