Bibliothèque du Centre A.G. Haudricourt
Cover image
Normal view MARC view ISBD view

Poésie orale funèbre ewe (Togo, Bénin, Ghana) : textes et analyse /

de Kpoffon, Kwami. (aut.) ; Baumgardt, Ursula (ths.)Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (dgg.).
Collation: 2 vol. (714 f.) : ill. ; 29 cm.Titre traduit: Ewe oral funeral poetry (Togo, Bénin, Ghana) : textes and analysis.Note de thèse: Thèse de doctorat : Langues, littératures et sociétés du monde. Etudes africaines : INALCO : 2010.Édition: 2010.Contenu: Cette thèse porte sur la mort et les pratiques qui se déroulent autour de son avènement (poésie, chants, danses, rites...) chez les Ewe vivants au sud du Bénin, Togo et Ghana. En effet, les Ewe distinguent essentiellement deux types de mort : la mort naturelle plus communément appelée la "bonne mort" et la mort accidentelle ou provenant de maladies jugées ignomineuses désignées par "mauvaise mort". A chaque type correspondent des rites spécifiques qui permettent de déceler les représentations que les Ewe se font de la mort. Ces représentations justifient les comportement que les vivants doivent avoir dans ce contexte. On distingue deux grandes étapes dans l'organisation des funérailles. Les funérailles qui vont du décès jusqu'à quelques jours après l'enterrement : ce sont les premières funérailles. Elles ont pour fonction de séparer l'âme du défunt avec les vivants. Les secondes, beaucoup plus festives, interviennent souvent plusieurs années après les premières. Elles permettent aux défunts d'accéder définitivement au monde des ancêtres. La thèse est basée sur un ensemble de chants funéraires durant les périodes funèbres dans toute l'aire culturelle ewe pendant plus d'une dizaine d'années. Pour la constitution du corpus, seuls les textes des performances enregistrées en totalité ont été retenus. Les chants ont été transcrits et traduits en français (traduction mot à mot et traduction littérale). L'analyse vise à décrire les représentations de la mort à travers la poésie. La première partie présente le contexte culturel et social ainsi que les rites funéraires, surtout les chants qui sont exécutés pendant les périodes mortuaires. La deuxième partie analyse des textes du point de vue formel et sémantique. La troisième partie présente les représentations de la mort dans la culture ewe, et elle étudie certaines dérives financières actuelles pendant les rites funérairesThis thesis is about the phenomenon of death and other associated ceremonies (poetry, songs, dances, rituals...) among the Ewes living in South Benin, Togo and Ghana. Indeed, the Ewes distinguish two types of death: the natural death, commonly known as "the good death" and the accidental death or death resulting from diseases considered ignominious ; it is referred to as "bad death". Each one of these deaths has a specific corresponding ritual which makes it possible to decipher the Ewes' representations of death. These representations legitimate the behavior which the livings have to adopt in such a context. The Ewes distinguish two major steps in the burial ceremonies' organisation. The burial ceremonies from the day the death until a few days after the funeral : they are the first burial ceremonies. Their aim is to separate the soul of the deceased from those of the living. The second ones, much more jovial, often take place several years after the first ones. They allow the deceased to definitely reach the world of the ancestors.The present study is based on a collection of funerary songs recorded during funerals in the entire ewe cultural area, during a period of more than ten years. The corpus consists exclusively of recorded performed texts. The songs were transcribed and translated into French (word for word translation and literal translation). The analysis aims at describing the death representations through poetry. The first part presents the cultural and social contexts as well as the funerary rites, especially the songs sung during the mortuary periods. The second part is the texts' analysis from the formal and semantic point of view. The third part presents death representations in the ewe culture, and looks at some current money squandering during the funerary ritesSujet RAMEAU: Tradition orale Éwé (peuple d'Afrique) Histoire et critique Thèses et écrits académiques | Rites et cérémonies funéraires Éwé (peuple d'Afrique) Thèses et écrits académiquesSujet géographique RAMEAU: Togo Moeurs et coutumes Thèses et écrits académiques | Bénin Moeurs et coutumes Thèses et écrits académiques | Ghana Moeurs et coutumes Thèses et écrits académiquesType de document: ThèseLangue du document: françaisPays d'édition: France
Location Call number Status Date due
LLACAN
LLACAN
TH KPOF 1 / LLACAN-4936 (Browse shelf) Available
LLACAN
LLACAN
TH KPOF 2 / LLACAN-4937 (Browse shelf) Available

Thèse de doctorat : Langues, littératures et sociétés du monde. Etudes africaines : INALCO : 2010

Bibliogr. (f. 269-280). Notes bibliogr.

Cette thèse porte sur la mort et les pratiques qui se déroulent autour de son avènement (poésie, chants, danses, rites...) chez les Ewe vivants au sud du Bénin, Togo et Ghana. En effet, les Ewe distinguent essentiellement deux types de mort : la mort naturelle plus communément appelée la "bonne mort" et la mort accidentelle ou provenant de maladies jugées ignomineuses désignées par "mauvaise mort". A chaque type correspondent des rites spécifiques qui permettent de déceler les représentations que les Ewe se font de la mort. Ces représentations justifient les comportement que les vivants doivent avoir dans ce contexte. On distingue deux grandes étapes dans l'organisation des funérailles. Les funérailles qui vont du décès jusqu'à quelques jours après l'enterrement : ce sont les premières funérailles. Elles ont pour fonction de séparer l'âme du défunt avec les vivants. Les secondes, beaucoup plus festives, interviennent souvent plusieurs années après les premières. Elles permettent aux défunts d'accéder définitivement au monde des ancêtres. La thèse est basée sur un ensemble de chants funéraires durant les périodes funèbres dans toute l'aire culturelle ewe pendant plus d'une dizaine d'années. Pour la constitution du corpus, seuls les textes des performances enregistrées en totalité ont été retenus. Les chants ont été transcrits et traduits en français (traduction mot à mot et traduction littérale). L'analyse vise à décrire les représentations de la mort à travers la poésie. La première partie présente le contexte culturel et social ainsi que les rites funéraires, surtout les chants qui sont exécutés pendant les périodes mortuaires. La deuxième partie analyse des textes du point de vue formel et sémantique. La troisième partie présente les représentations de la mort dans la culture ewe, et elle étudie certaines dérives financières actuelles pendant les rites funéraires

This thesis is about the phenomenon of death and other associated ceremonies (poetry, songs, dances, rituals...) among the Ewes living in South Benin, Togo and Ghana. Indeed, the Ewes distinguish two types of death: the natural death, commonly known as "the good death" and the accidental death or death resulting from diseases considered ignominious ; it is referred to as "bad death". Each one of these deaths has a specific corresponding ritual which makes it possible to decipher the Ewes' representations of death. These representations legitimate the behavior which the livings have to adopt in such a context. The Ewes distinguish two major steps in the burial ceremonies' organisation. The burial ceremonies from the day the death until a few days after the funeral : they are the first burial ceremonies. Their aim is to separate the soul of the deceased from those of the living. The second ones, much more jovial, often take place several years after the first ones. They allow the deceased to definitely reach the world of the ancestors.The present study is based on a collection of funerary songs recorded during funerals in the entire ewe cultural area, during a period of more than ten years. The corpus consists exclusively of recorded performed texts. The songs were transcribed and translated into French (word for word translation and literal translation). The analysis aims at describing the death representations through poetry. The first part presents the cultural and social contexts as well as the funerary rites, especially the songs sung during the mortuary periods. The second part is the texts' analysis from the formal and semantic point of view. The third part presents death representations in the ewe culture, and looks at some current money squandering during the funerary rites

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Conditions d'accès :
Le centre de Documentation est ouvert à tous publics. Lecteurs extérieurs : merci de prévenir de votre visite. Prêt (avec un garant) : 10 documents / 1 mois.

Horaires d'ouverture :
Tous les jours selon les disponibilités de l'équipe
Horaires indicatifs : 9h30 - 12h00 et 13h - 16h30
Adresse :
Centre de Documentation A.G. Haudricourt
CNRS - UPS 2259
Bât. D – RDC
7 rue Guy Moquet
94800 Villejuif
Site web / Twitter

Contacts :
Documentation.haudricourt [at] vjf.cnrs.fr
01 49 58 37 20